dimanche 15 décembre 2013

Une force de caractère.... mon frère


Plus de photos visibles



Vous êtes mes ami(e)s,
Mon frère est une personne que j'aime au-delà de moi-même
Je suis fière de lui et de ce qu'il a décidé de vivre

Je publie cet article car il est de l'avenir de nombreux handicapés moteur
qui pourraient retrouver un peu d'autonomie c'est à dire :
ne plus tomber, avoir moins peur, pouvoir marcher ou remarcher!!!

-----♥

4 jours après intervention
Domi est très fatigué mais il a du courage à revendre

------♥

La douleur ne peut pas s'expliquer tellement elle est forte

------♥


"Je m'appelle Dominique, j'ai 55 ans et j'ai décidé de me faire opérer
j'en avais marre de tomber, marre d'avoir mal aux cervicales,
marre de prendre des médicaments qui ne faisaient plus effets
J'ai tenté le tout pour le tout, j'avais la trouille
Heureusement je suis là ... jusqu'ici çà va...
Alors j'ignore ce qui va se passer, les piles sont dans mon corps au niveau clavicules,
après des stimulations journalières depuis une semaine (c'est épuisant)
Mardi 17, j'ai le plaisir de rentrer chez moi pour me reposer,
Les professeurs de Lyon vont étudier les tests
dans 3 mois je saurais si çà marche ou pas
Quelque soit le diagnostic je pourrais dire
J'ai essayé... "

Domi






8 commentaires:

  1. Bonsoir belle de mon coeur? Ton frère est une personne très courageuse. La preuve il a décidé de se faire opérer ne sachant même pas si l'opération sera une réussite. J'espère pour lui que l'opération aura réussi. J'ai une pensée pour ton frère et espère de tout mon coeur qu'il ira mieux grâce à son courage et avec l'aide de Dieu. Gros gros bisousss du coeur

    RépondreSupprimer
  2. Je sais qu'il est courageux, je souhaite tellement que çà marche !!! tellement Jeny, merci pour ton encouragement je lui dirais quand il rentrera il vous connait je parle de vous souvent Amiral et toi
    bisous et bonne semaine
    Hélène

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Hélène ,
    Que de courage , ton frère est formidable non seulement pour lui mais également pour d'autres personnes dans son cas qui n'osent pas subir une opération aussi lourde .
    Il faut vraiment une grande dose de courage .
    Je souhaite à ton cher frère une réussite totale de tout mon cœur . Il faut y croire :-)
    Je t'embrasse très fort formidable Hélène tu as un cœur énorme de gentillesse .A bientôt .Très bonne soirée.
    marie ta voisine ♥♥♥♥♥

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Hélène
    Domi est très courageux d'avoir pris cette décision.
    Je souhaite sincèrement du fond du cœur, que ce sera une réussite.
    Beaucoup de courage à toi aussi Hélène et à ta famille
    Gros bisous à vous tous
    Viviane

    RépondreSupprimer
  5. Merci je suis très touchée Marie et Viviane,
    Domi rentre chez lui demain après midi, il va avoir besoin de repos, de kiné, aides diverses, j'irais lui faire un bisous
    Je vous embrasse très fort
    Hélène

    RépondreSupprimer
  6. Ma petite Hélène,
    Je suis désolée, si désolée de ne pas avoir su ce qu'il en était vraiment. Le temps que me prend fb est volé sur le temps que je prenais (entre autres) pour te rendre visite ici.
    Je comprends mieux, à présent, tes soucis de ces derniers temps.
    Ce que j'en retiens c'est que vous êtes, toi et ton frère, des personnes courageuses qui méritez tous nos encouragements.
    Je vous embrasse tous les deux avec toute mon affection ! ♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas Martine je t'en prie, tu as ta vie et tes soucis, ne sois pas dans cet état, tu sais que je t'aime beaucoup,
      Domi va mieux il se déplace avec un déambulateur, demain il a une séance de kiné et le 17 janvier il va faire ses piqures de toxines dans son coup car il ne peut pas attendre 2 mois pour les résultats de son opération il a bien trop mal, l'opération c'est du passé il est beau les cheveux ont poussé... Il a des aides tous les jours
      bisous tite Martine à bientôt tu es chez toi ici comme mes zami(e)s
      Hélène

      Supprimer
  7. Respect pour votre courageuse décision. Je n'aurai pas été mentalement capable de l'envisagée. Vous prouvez qu'il faut dépasser les affres de la douleurs et avancer cote que coûte.

    Gardez-vous bien et soyez assuré de mes pensées vers vous pour vous accompagner un peu, même si c'est de loin puisque la distance n'existe pas lorsque les deux bouts de la ligne droite se rejoignent pour former une boucle.
    Martine

    RépondreSupprimer